Au sujet du projet

Le bénévolat comme développement personnel : quels axes d’amélioration ?

Il a beaucoup été question des idéaux en espéranto. Nous entendons souvent parler de personnes qui, guidées par leurs croyances, agissent constamment et généreusement pour réaliser quelque chose, pour développer davantage le mouvement et pour améliorer en quelque sorte le monde. Ces personnes sont des bénévoles, des gens qui n’obtiennent rien de plus de leur travail que la satisfaction de savoir qu’ils ont réalisé quelque chose qui affecte d’autres personnes et qui leur a ouvert les yeux ; ils ont échangé des points et se sont spécialisés dans des domaines dont ils n’avaient même pas imaginé l’existence.

L’action de bénévoles, aujourd’hui comme avant, est la base de tout le mouvement. Souvent, ils travaillent sans cesse et sans sommeil, et pourtant ils souffrent car à chaque faute, survenue par manque d’expérience, mauvaise organisation ou erreur humaine, ils sont jugés comme des professionnels super bien payés. Beaucoup de gens quittent définitivement l’activité à cause des déceptions fréquentes et de stress, contre rien ou presque.

Cependant, dans les mouvements qui fonctionnent vraiment, le volontariat ne porte pas sur l’exploitation des énergies de rêveurs, mais sur l’évolution et le développement de chacun. Une personne qui s’est dédiée à une certaine croyance, porte dans le mouvement sa capacité, sa curiosité, son envie d’apprendre et de contribuer. Dans une organisation saine, une telle ressource est à garder pour qu’elle valorise l’organisation.

Pour tout cela, en novembre 2012, la société Kosmo Strategy Ltd. a organisé un séminaire à Edimbourg, et a envoyé une lettre d’invitation à toutes les associations nationales d’espéranto et à toutes les sections nationales de TEJO, pour divulguer la possibilité d’obtenir une subvention pour rembourser les dépenses de voyage et de logement dans le cadre de l’action « Visites préparatives », pour la mise en place de projets de partenariat futur.

Le proposition de projet portait sur une collaboration de deux ans entre les organisations espérantistes pour échanger des expériences et des compétences en vue de la formation et profesionalisation des militants impliqués, dans une dimension internationale enrichissante. Obtenir l’approbation des agences nationales concernées aurait signifié être finalement en mesure d’offrir aux personnes qui se portent volontaires activement dans leurs associations la possibilité d’un développement commun à travers la participation à diverses formations organisées par chaque partenaire du projet, et que tout sera subventionné par l’Union Européenne. Les connaissances acquises seront ensuite largement diffusées afin que l’ensemble du mouvement puisse bénéficier du projet.

En janvier 2013, les représentants de plusieurs organisations d’espéranto d’Allemagne, de l’Italie, de la Grande-Bretagne, de l’Islande, du Danemark et de la Pologne ont travaillé pendant trois jours pour développer davantage l’idée du projet, avec l’aide et la supervision de l’équipe de Kosmo. Le mois suivant, la proposition de projet pour encourager la professionalisation et la formation de militants dans le cadre de organismes d’espéranto a été envoyée dans le cadre du sous-programme Grundtvig. Le titre du projet était « Le bénévolat comme développement personnel : quels axes d’amélioration ? ». Le projet, axé sur les organisations de jeunes, a été envoyé et approuvé par la Jeunesse Espéranto Néerlandaise, l’Association Espéranto d’Ecosse, l’Organisation Espéranto Française des Jeunes, la Fédération EDE, la Jeunesse Espéranto Polonaise, l’association ARCI Esperanto, et le Centre Espéranto de Turin.

L’objectif principal du projet était de rendre les jeunes militants plus expérimentés et plus professionnels grâce à la formation et à l’échange des meilleures pratiques entre les organisations participantes. Le projet a été conçu pour faciliter la correction de la soi-disante « inadéquation des compétences » : souvent même les personnes hautement qualifiées ne possèdent pas les compétences nécessaires pour agir efficacement dans le cadre de leur organisation. L’objectif principal du projet se trouve dans les domaines de l’activité de la Professionalisation et Formation des Militants, qui sont mis en avant à l’échelle internationale par les associations mondiales d’espéranto UEA et TEJO.

Les thèmes prévus sont liés aux six domaines d’activité:

  • Organisation d’événements
  • Travail d’équipe, équipes interculturelles, la gestion des bénévoles
  • Marketing
  • La gestion financière et la demande de subventions
  • Les compétences de négotiation
  • Autogestion: gestion du temps et du stress, prise de décision, résolution de problèmes.